Qualité paysagère

 

Les conseils saisonniers de nos jardiniers

En automne

Septembre est la période idéale pour les semis de gazon, la levée est rapide et les plantes peuvent se développer avant l’hiver. Le mélange de graines doit avoir une proportion de fétuque élevée. C’est une graminée résistante à la sécheresse et au piétinement.
– Il faut commencer par «nettoyer» votre terrain avec un produit à base de glyphosate.
– Décompacter le sol sur 15 centimètres.
– Ameublir et niveler la surface avant le semis.
– La dose idéale de semence est de 30 gr/m².
– Ne pas oublier de rouler votre gazon avant un éventuel arrosage.
C’est aussi l’époque de planter les vivaces et les bulbes. Des vivaces, résistantes au froid, vont avoir le temps de s’enraciner avant l’hiver. Concernant les bulbes, utiliser des narcisses, crocus, scilles, ail d’ornement. Vous aurez l’avantage de les voir refleurir pendant plusieurs années sans y toucher.

 

Au printemps

La qualité de notre eau !

Au jardin quelques astuces peuvent nous permettre de l’économiser.
– La qualité du sol. Un sol bien pourvu d’humus aura une meilleure capacité de rétention d’eau. Un apport d’humus c’est 100% bonus.
– Eviter les espèces inadaptées au terrain et grouper les plantes par besoin de façon à faciliter l’arrosage. Positionner les plantes ayant des besoins importants dans les zones les plus fraîches du jardin.
– Pailler les massifs à partir d’un paillage naturel : paille de céréales, écorce de pin, copeaux de bois, tontes de gazons séchées, et les différents produits du commerce, cosse de cacao, paillettes de lin.
– Privilégier les arrosages conséquents mais moins fréquents favorisant le développement des racines en profondeur.
– Arroser le soir plutôt que le matin, l’eau a le temps de pénétrer pendant la nuit.
-Diriger l’eau de gouttière vers une réserve, pour l’utiliser en arrosage.
– Avoir un oeil sur le compteur si l’eau provient du service public, pour détecter d’éventuelles fuites.

 

En été

Nous vous préconisons l’installation de pièges à phéromones pour lutter contre la chenille processionnaire du pin. Et à introduire des larves de chrysope dans les massifs floraux pour dévorer les pucerons.
Pelouses : pour améliorer la résistance des graminées et limiter l’apparition des mauvaises herbes, augmentez la hauteur de coupe des tondeuses.

 

Comments are closed.

Scroll to top