Conférence «  »Des solutions nouvelles pour se nourrir tous et bien, durablement ».

Conférence «  »Des solutions nouvelles pour se nourrir tous et bien, durablement ».

Home » » Conférence «  »Des solutions nouvelles pour se nourrir tous et bien, durablement ».

le 2 Mai 18 • par

Vendredi 18 mai à 20h, centre culturel Hervé Bazin de Soucelles. Entrée libre.
La conférence est animée par Bruno Parmentier, économiste, ancien directeur de l’École supérieure d’agriculture d’Angers, consultant sur les questions d’agriculture et d’alimentation. Cet événement est programmé dans le cadre de Nature en Fête en partenariat avec les communes de Soucelles, Villevêque, Verrières-en-Anjou, Écouflant, Briollay et la Maison de l’environnement.

 

Les défis de se nourrir « tous et bien » durablement sont immenses, mais il existe de vraies pistes de solutions.
Comment « produire plus et mieux avec moins », alors que l’agriculture biologique, qui montre la voie, n’a pas encore fait totalement ses preuves en termes de productivité ? Quelles réalités aujourd’hui et quelles perspectives pour le bio et les circuits courts ?
Quelles réalités et quelles perspectives pour les OGM ?
Qu’est-ce que l’agriculture « écologiquement intensive » ? Est-ce une voie d’avenir ? Comment peut-on la mettre en oeuvre, techniquement et socialement, et que peut-on en attendre ? Quels progrès peut-on attendre de l’informatique et internet ? De la nouvelle chimie « bio-inspirée » ? De la génétique (hors OGM) ? Et surtout de l’agronomie intensive et de l’intensification de la vie du sol : non labour, mélanges de plantes, agroforesterie, utilisation d’auxiliaires de culture, etc. ?
Comment être sûr d’avoir toujours des agriculteurs autour des villes pour garantir l’approvisionnement alimentaire dans un monde de plus en plus incertain ? Quelle place réserver au commerce international des produits alimentaires, qui ne représente actuellement que 15 % de la nourriture consommée dans le monde mais fixe largement les prix des 85 % restant ?
Comment renforcer les organisations paysannes pour un meilleur partage de la valeur entre agriculteurs, agro-industrie et grande distribution ? Les organisations actuelles sont-elles condamnées, au profit d’autres nées avec Internet et l’agriculture écologiquement intensive ?
Comment mieux réguler à la fois les prix des aliments et les revenus des agriculteurs ? Comment financer la nécessaire transition vers une nouvelle agriculture ?
Comment drainer davantage de financements vers l’agriculture tout en limitant les effets négatifs des spéculations et de la nouvelle colonisation que l’on voit à l’oeuvre depuis la crise alimentaire de 2007 ?
Comment relancer l’agriculture paysanne de subsistance dans les pays où des millions d’agriculteurs souffrent de la faim ?
Pin It

Autres articles

Comments are closed.

« »

Scroll to top
Scroll to top