Euphorie hier à Villevêque!

Home » résidence d'artistes » Euphorie hier à Villevêque!

le 19 Déc 08 • par

A la sortie de l’école des Goganes, des bonshommes mystérieux sont venus à la rencontre des enfants. Les mamans étaient très attentives à leurs « bouts d’choux ». Elles craignaient qu’ils aient peur et certaines les retenaient pour ne pas qu’ils s’approchent. Mais la plupart des enfants sont restés cois. Les regardant de près ou de loin, ils ne savaient pas comment créer le lien avec ces « vieux messieurs ». Mais d’autres plus téméraires sont vite rentrés en contact et ont même voulu jouer avec le troisième personnage. Celui-ci s’est assez vite découvert car une fois que les enfants ont osé le premier contact tous les autres ont suivi. La curiosité fût la plus forte!

Etant un peu perdus au milieu de cette foule, les deux bonshommes se sont retrouvés pour se soutenir. Ce geste les a rendu plus humains pour les enfants qui ne les ont plus lâchés. Peu à peu les enfants sont devenus spectateurs et acteurs de la situation.

Mme Blin (maîtresse des maternelles) s’est précipitée dehors tout comme M. Maugey (professeur des CM2). Appareil photo en main, ils ont partagé ces moments avec les enfants. Les curieux suivent la déambulation et rient de la situation ou s’inquiètent quand l’un d’eux s’approche un peu trop près.

Les vers de terre sont pris à parti. Ils deviennent la nouvelle source de jeu des deux chauves. Quelque peu dégoutant, il faut le reconnaître, personne n’ose les toucher. Les enfants qui veulent les prendre pour les écraser sont stoppés net par leur protecteur qui leur fait signe.

Les hommes continuent leur chemin avec les enfants pendant un moment puis la solitude revient. Cette euphorie ne fût qu’éphémère. Les deux compères se retrouvent dans les rues et font connaissance avec les habitants au pas de leur porte. Les gens ne sont pas tous réceptifs au jeu des personnages, les réactions peuvent donc être assez « brutes ». Ceux qui se prêtent au jeu acceptent le mutisme imposé par les personnages et rentrent dans la poésie du moment.

Le matin de cette intervention, Marc a proposé un cours de danse à l’école. Le soir, Gilles a présenté les masques et les personnages durant le cours d’arts-plastiques pour adultes.

Vendredi soir toute la compagnie vient à la maison intergénération et plus particulièrement aux couleurs du temps. Ce sera le dernier échange avec les Villevêquois.

Nous leur disons merci pour ces temps forts et à très bientôt car ils reviennent pour le spectacle au mois de juin pendant NOV’Art.

Pin It

Autres articles

Comments are closed.

« »

Scroll to top
Scroll to top